8èmes Rencontres parlementaires : pour l’UNIFA la réglementation va à l’encontre de l’innovation

RENC parlementaires2Le 4 décembre dernier se tenaient les Rencontres parlementaires sur l’Agriculture durable. Avec pour thème « Quel avenir pour l’Europe ? ». Cette 8éme édition fut riche de débats.

Dans son intervention lors de la session « Comment répondre aux défis sociaux, économiques et environnementaux ? », Gilles Poidevin, délégué général de l’UNIFA, rappelle le poids économique des entreprises de la fertilisation avec ses 3800 emplois et un chiffre d’affaires 2011 de 2,8 milliards d’euros.

Il souligne l’attention portée par la filière à l’écologie, mentionnant la réalisation du guide de calcul des gaz à effet de serre en partenariat avec l’ADEME et les efforts consentis depuis 2005 ayant permis une diminution de 65 % des émissions.

Le but de l’innovation pour les industries des fertilisants demeure, avant tout, l’amélioration de la performance écologique des entreprises et des agriculteurs. Pourtant, M. Poidevin indique, une nouvelle fois, que le poids des réglementations et la longueur des procédures d’homologation (de trois à cinq ans en France) pénalisent et ralentissent l’innovation ; cela, notamment, à cause des éléments français ajoutés à la réglementation européenne. A titre de comparaison, la durée moyenne d’homologation en Belgique est de trois semaines.

Les autres débats ont porté sur les enjeux de la nouvelle PAC, leurs impacts et les attentes des agriculteurs et sur le double défi de la qualité et de la sécurité dans l’alimentation.

L’ensemble des retranscriptions des échanges est disponible sur demande.

Cet article vous a plu : partagez-le !

Ces articles peuvent également vous intéresser

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Haut