Communiqué – Plan d’urgence Grandes cultures : nous attendons des décisions

La manifestation qui a eu lieu à Orléans le 14 septembre est symbolique de l’état d’incompréhension, d’exaspération et d’angoisse dans lequel se trouvent les producteurs spécialisés de céréales et d’oléoprotéagineux. Alors qu’ils ont connu et continuent à connaitre les pires circonstances climatiques, que leurs récoltes estivales ont été catastrophiques, rien ne vient concrétiser solidement le  plan de soutien aux Grandes cultures qu’avait annoncé le ministre de l’Agriculture et porte-parole du Gouvernement à l’issue du Conseil des ministres du 27 juillet dernier. Or, il leur est impossible de financer les premiers travaux  à mener pour la récolte 2017 et de faire face normalement à leurs échéances bancaires, fiscales et sociales.

Comme le demandent l’AGPB et la FNSEA depuis près de 2 mois, il est indispensable, et maintenant très urgent, que les Pouvoirs publics français matérialisent leurs intentions et notamment :

  • favorisent  un  refinancement  à  grande  échelle  des  exploitants  par  la  mobilisation  de cautionnements des prêts exceptionnels sur lesquels il devra reposer,
  • mettent  en  œuvre  sans  restriction  les  procédures  de  reconnaissance  de  catastrophe climatique et de situations de force majeure en résultant,
  • enclenchent toutes les mesures de dégrèvement de taxes, de modifications d’assiette de cotisations sociales des exploitants, de report de paiement de prélèvements obligatoires et de prise en charge de cotisations sociales salariales déjà pratiquées lors d’autres crises agricoles,
  • demandent à l’Union européenne une intervention financière exceptionnelle proportionnée au phénomène sans précédent qui a frappé le secteur français des grandes cultures.

L’AGPB, qui rencontrera le 22 septembre le ministre de l’Agriculture, n’attend de sa part « ni des analyses, ni des avancées sur tous ces points, mais des décisions », a déclaré Philippe PINTA, son président.

Cet article vous a plu : partagez-le !

Ces articles peuvent également vous intéresser

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Haut