La ressource en phosphates est-elle menacée?

Le phosphore est indispensable au monde vivant. Cette ressource stratégique pour l’agriculture européenne va faire l’objet d’un livre blanc produit par Bruxelles à la fin de l’année. Dépendante à 95% de l’importation pour ses phosphates utilisés principalement en engrais et en alimentation animale, l’UE compte investir davantage dans le recyclage du phosphore présent dans les eaux usées et dans les déchets organiques.

En France, les effluents d’élevage (fumiers, lisiers, fientes) représentent plus de la moitié des apports aux sols mais les quantités ne sont pas suffisantes pour répondre aux besoins des cultures. Les stations d’épuration des eaux usées retiennent davantage de phosphore qu’il y a vingt ans mais les investissements pour récupérer le phosphore présent à faible concentration sont lourds et il faut en faire un fertilisant conforme à la réglementation respectant des seuils stricts sur les élément-traces et les pathogènes.

Depuis 1970 l’utilisation des phosphates dans les engrais minéraux a été divisée par quatre en France. Si on calcule le total des apports aux sols agricoles pour le comparer aux sorties de phosphore dans les récoltes, on obtient un solde positif en régions d’élevage et négatif en régions de grandes cultures. Du fait de la spécialisation des régions agricoles et de la difficulté de transporter les effluents organiques pondéreux et peu concentrés, le recyclage n’est pas optimal par rapport aux besoins sur le territoire.

La pénurie en phosphates n’est pas pour 2030 comme annoncé dans de nombreux articles. La hausse du prix des engrais depuis 2007 a eu pour effet d’attirer de nouveaux investisseurs et des ouvertures de mines au Pérou et en Arabie Saoudite ont eu lieu en 2011. La demande en phosphore de l’ agriculture est irremplaçable. Plus d’efficacité dans le recyclage devrait permettre un usage plus efficace des phosphates minéraux à l’échelle mondiale ce qui va dans le sens de la meilleure préservation de la ressource.

Cet article vous a plu : partagez-le !

Ces articles peuvent également vous intéresser

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Haut