Le projet « 4 pour mille » soutenu par une quarantaine d’Etats à la COP 21

Le Ministre de l’Agriculture, Stéphane Le Foll, a obtenu le 1er décembre à la COP 21 l’appui d’une quarantaine d’états et d’une soixantaine d’organisations à son initiative « 4 pour mille » de stockage du carbone organique dans les sols. « Le 4 pour mille est un objectif qui combine l’enjeu de la sécurité alimentaire et de la fertilité des sols avec la lutte contre le changement climatique » a commenté le ministre. Ce projet disposera d’un comité de pilotage, il appuiera des actions de recherche et des initiatives d’acteurs en faisant appel à du financement de la Banque mondiale et des fondations. Un bilan sera tiré au Maroc fin 2016 à la COP 22.

Une augmentation de la matière organique dans les sols agricoles contribuera selon JF. Soussana, directeur scientifique à l’INRA, à compenser une partie des émissions de gaz à effet de serre de la planète. La photosynthèse est le moteur de la fixation du CO2 et l’eau, l’azote et les autres éléments nutritifs en sont le carburant. Un hectare de blé fixe deux fois plus de CO2 qu’un hectare de forêt et laisse au sol 50% de sa biomasse sous forme de racines, chaumes et pailles.

La fertilisation contribue à améliorer le bilan de la photosynthèse et fournit  plus de résidus de culture qui vont stimuler la vie microbienne et augmenter progressivement la matière organique dans les sols cultivés.

Voir l’engagement de l’UNIFA sur le site Article blog  141215 - 4 pour 1000 COP21

Cet article vous a plu : partagez-le !

Ces articles peuvent également vous intéresser

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Haut