Transports en 44 tonnes pour les produits agricoles : les engrais minéraux ont été oubliés

La publication le 18 janvier 2011 du décret et de l’arrêté autorisant certains transports à 44 tonnes (au lieu de 40 tonnes) exclut les engrais minéraux fabriqués en France.

Les industriels de la fertilisation regroupés au sein de l’UNIFA protestent contre cette discrimination, qui va une fois de plus pénaliser les seules entreprises françaises, pourtant déjà considérablement impactées par les réglementations de toutes natures qui entravent leur activité.

A l’issue de ces nouvelles réglementations, nos entreprises sont doublement discriminées :

D’une part le décret autorise les engrais d’origine végétale ou animale, et pas les engrais minéraux, alors que ceux-ci sont des intrants essentiels à l’agriculture française écologiquement intensive. Sur le plan logistique, les transports de céréales et d’engrais sont déjà bien coordonnés et vont être désorganisés par ces mesures. Ainsi, avec les mêmes véhicules et sur les mêmes axes routiers, les transports allers de céréales se feront par 44 tonnes, et les transports retours d’engrais se feront par 40 tonnes !

D’autre part, les ports bénéficient d’une dérogation permanente de transport pour les marchandises déchargées des bateaux pour les transporter par 44 tonnes; ainsi cette réglementation favorise les entreprises étrangères produisant dans des conditions beaucoup moins bonnes, notamment en termes d’impact sur l’environnement, sans compter sur les émissions de CO2 liées au transport de ces marchandises.

La politique industrielle de la France se voit ainsi lourdement contredite par cet arrêté, et le Grenelle de l’Environnement qui prévoit de réduire les émissions de CO2 liées au secteur des transports se voit une fois de plus contrarié.

A l’heure où Fret SNCF se désengage du transport de nos produits, nous demandons que cet « oubli » soit immédiatement réparé et que nos entreprises engagées dans une démarche sectorielle de Bilan Carbone puissent avoir les moyens de réduire encore plus leurs émissions, bien au delà des 75 % qu’elles atteindront dès 2013.

Cet article vous a plu : partagez-le !

Ces articles peuvent également vous intéresser

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Un commentaire pour “Transports en 44 tonnes pour les produits agricoles : les engrais minéraux ont été oubliés

Haut