Droits de douane sur les engrais, pourquoi l’étude IFPRI a tout faux !

Les organisations agricoles européennes, menées par l’association irlandaise des fermiers, mènent une campagne pour supprimer les droits de douane sur les engrais, en expliquant que cette seule mesure résoudra la crise agricole. L’étude menée par l’institut IFPRI montrerait que cette suppression ferait baisser les prix de 5,6%, augmenterait les importations et l’utilisation des engrais (malgré les contraintes environnementales limitant, de fait, l’utilisation des engrais azotés) et procurerait un gain économique de plus de 900 millions d’€ !

Solution trop simpliste, la réalité des chiffres dément ces belles promesses : depuis trois années, malgré les droits de douane, les importations ont fortement progressé en France (plus de 20%).

De plus, les estimations de fermeture des usines, pour 20% des capacités européennes seront très préjudiciables à la concurrence, avec pour conséquences une diminution de l’offre et une hausse des coûts logistiques.
Enfin, un calcul rapide montre que la baisse du prix des engrais conduit à une économie de 400 €, en moyenne, par exploitation agricole, pas de quoi renflouer des exploitations qui croulent sous des dettes supérieures à 200 000€ !

Cet article vous a plu : partagez-le !

Ces articles peuvent également vous intéresser

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Haut