Fiscalité : une très forte pression sur les entreprises

Les budgets de l’État pour 2012 et 2013 ajoutent les taxes aux impôts et les charges aux prélèvements. Après 8 milliards d’euro en juillet, ce sont plus de 10 milliards d’euro qui se profilent dans le budget 2013. C’est le sujet prioritaire pour l’UNIFA en cette rentrée 2012.

Nos interlocuteurs nous expliquent que la diminution du déficit de l’État est centrale et que ces augmentations de prélèvements en tout genre sont indispensables. La question de la compétitivité des entreprises face à leurs concurrentes européennes et extra européennes est éludée, et nous allons en faire un thème central de notre conférence de presse annuelle du 18 octobre. Nous nous interrogeons aussi sur la diminution des dépenses de l’État toujours repoussée ; cette demande est exprimée par l’UNIFA en termes de simplification règlementaire.

Le seul point d’optimisme qui nous reste est notre appartenance à la filière agroalimentaire mise en valeur par les déclarations politiques lors du SPACE à Rennes. Mais il y a loin de la parole aux actes…

Cet article vous a plu : partagez-le !

Ces articles peuvent également vous intéresser

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Haut