7èmes Rencontres parlementaires sur l’agriculture durable, le 6 décembre dernier : la France a perdu 1/3 de sa compétitivité en 10 ans !

En effet, parlementaires, ministères et représentants d’organisations professionnelles et agricoles ont été nombreux voire unanimes à souligner le retard français accumulé sur de nombreux enjeux vitaux :
– concernant l’export de la filière agricole, la France est passée en 4ème position après les USA, les Pays-Bas et l’Allemagne.
– l’écart entre les coûts salariaux des pays européens augmente (il est de 1 à 20). La France est évidemment très pénalisée par ses 42% de charges patronales. Alors qu’elle a perdu 20% de sa production porcine entre 2004 et 2009, l’Allemagne l’a augmentée de 70% et l’Espagne de 20%.
Concernant la volaille, la production française s’est réduite de 40% alors que qu’on en consomme 7% de plus par an. 30% du poulet de « qualité standard » consommé en France est importé.
– la mise sur le marché des innovations, que ce soit de nouvelles technologies ou de nouveaux intrants est toujours plus difficile en France. Il n’est pas rare que des entreprises obtiennent des homologations partout en Europe sauf en France.
Finalement, contrairement à l’idée d’une Europe menacée par les agricultures américaines et brésiliennes, c’est la concurrence intra-européenne qui est la plus pénalisante pour la France. Et la PAC n’arrange rien.

Cet article vous a plu : partagez-le !

Ces articles peuvent également vous intéresser

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Haut