Communiqué – Sûreté des sites Seveso – Un plan d’actions opérationnel proposé par les industriels de la chimie

Le vendredi 17 juillet 2015, Ségolène Royal, ministre de l’Ecologie, du Développement Durable et de l’Energie, a présidé une table ronde sur la sûreté des sites Seveso. Cette réunion avait été annoncée par le gouvernement devant l’Assemblée nationale le 30 juin dernier suite à l’attentat du 26 juin sur le site d’Air Products.

Philippe Gœbel, Président de l’Union des Industries Chimiques (UIC) et Jean Pelin, directeur général étaient accompagnés de nombreux industriels et de représentants de fédérations et syndicats sectoriels de l’UIC. Cette grande mobilisation témoigne de la préoccupation du secteur quant à la sûreté des sites chimiques Seveso.

A l’issue d’un échange constructif entre les pouvoirs publics et les industriels, différentes actions, qui viennent en complément du dispositif actuel, ont été proposées :

  • Réalisation d’audits interministériels de sûreté physique des sites (barrière, contrôle d’accès, clôture… )  sur un panel d’entreprises volontaires ;
  • Formalisation pour chaque site d’une cartographie des zones sensibles et de leurs conditions d’accès ;
  • Réalisation d’une comparaison internationale (Europe, Etats-Unis…) sur les bonnes pratiques en matière de sureté ;
  • Intégration d’un volet relatif à la sûreté dans l’accord de branche du 4 juillet 2002 sur l’amélioration des conditions de travail, d’hygiène et de sécurité.

De plus, il est essentiel qu’un juste équilibre soit trouvé entre l’exigence de transparence demandée par certaines réglementations et le renforcement de la sûreté. Très attachée à la qualité du dialogue avec ses parties prenantes, l’UIC s’interroge néanmoins sur la pertinence de certaines informations demandées aux industriels.

«La maîtrise des risques et la sécurité constituent notre première priorité. Les garantir au quotidien est notre cœur de métier. Depuis plusieurs mois, l’UIC accompagne ses adhérents dans l’application du plan vigipirate, les appelant ces dernières semaines à redoubler de vigilance. Dans le contexte actuel, l’UIC restera mobilisée pour suivre l’avancement du plan d’actions » déclare Philippe Gœbel, Président de l’UIC.

Cet article vous a plu : partagez-le !

Ces articles peuvent également vous intéresser

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Haut