Entre deux campagnes agricoles

Dans cette période entre deux campagnes agricoles, il est difficile de faire des projections sur l’avenir et de tirer un enseignement de la campagne passée. Le changement de gouvernement vient encore compliquer l’analyse.

Les faits marquants de la campagne 2011-2012 tournent autour de l’alourdissement de la règlementation et de la fiscalité de notre secteur, qui vont certainement se poursuivre puisque les députés verts ont déjà réclamé la fin de la niche fiscale que constitue la TVA à taux réduit sur les engrais.

La deuxième tendance lourde pour notre activité est représentée par la hausse forte des matières premières agricoles dont l’origine est un déficit de maïs aux États-Unis et qui a été amplifiée par les phénomènes météo en Russie et aux États-Unis. Cette hausse du blé, à plus de 260 euro par tonne, du colza à plus de 515 euro par tonne, et du maïs à plus de 255 euro par tonne ont pour conséquence une intensification de l’agriculture et une très forte demande en engrais au niveau mondial.

Le marché français profitera t il de cette tendance ?

Cet article vous a plu : partagez-le !

Ces articles peuvent également vous intéresser

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Haut