Communiqué UIC – Pacte de responsabilité : l’industrie chimique, premier secteur à s’engager pour l’emploi

Dans le cadre de la déclinaison du pacte de responsabilité et de solidarité l’Union des Industries Chimiques (UIC) et les Fédérations associées* ont entamé au mois de mai dernier des négociations qui se sont achevées lors de la réunion paritaire du 9 juillet 2014.

Ces  négociations ont abouti à la signature d’un accord entre l’UIC et les Fédérations associées d’une part et la CFDT et la CFTC, la CFE-CGC devant faire connaître sa position d’ici la fin de la semaine. Cet accord prévoit :

  • un engagement en termes d’embauches de 47 000 salariés (CDD-CDI) pour la période 2015-2017, soit environ 15.700 embauches par an ;
  • le développement de l’alternance avec une ambition d’accueillir 5 000 jeunes par an d’ici 2017 ;
  • la mise en place du contrat de génération afin de favoriser l’insertion des jeunes dans l’emploi et le maintien en activité des seniors (mixité au sein des équipes de travail, développement de la préparation opérationnelle à l’emploi,  l’accompagnement des TPE/PME…)

« L’industrie chimique est ainsi le premier secteur industriel à s’engager pour l’emploi, ce qui témoigne du sens aigu des responsabilités des partenaires sociaux de la branche et de la vigueur de son dialogue social » s’est réjoui Jean Pelin, directeur général de l’UIC.

Un engagement sous conditions

Si ces mesures viennent en contrepartie des mesures prévues dans le cadre du pacte de responsabilité dans l’ensemble de ses composantes (baisse du coût du travail, allégement de la fiscalité et simplification réglementaire), il est néanmoins indispensable que la compétitivité de la filière soit préservée. D’autres conditions sont donc nécessaires pour que ces engagements pour l’emploi puissent se concrétiser et être amplifiés :

  • La  mise en œuvre opérationnelle, rapide et cohérente du Contrat Stratégique de Filière (CSF) « Chimie et Matériaux » et du plan industriel « Chimie verte et biocarburants »
  • Une stratégie gaz ambitieuse afin de préserver l’industrie chimique en France et d’assurer son développement indispensable pour répondre aux enjeux du changement climatique, notamment dans le cadre de la transition  énergétique.

* FEBEA : Fédération des Entreprises de la BEAuté
FIPEC : Fédération des Industries des Peintures, Encres, Couleurs, colles et adhésifs, préservation du bois
FNCG : Fédération Nationale des industries de Corps Gras

Cet article vous a plu : partagez-le !

Ces articles peuvent également vous intéresser

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Haut