Ecotaxe : un coup dur pour la filière agricole et agroalimentaire

Nous nous sommes opposés depuis le début à cette taxe sur le transport routier. Initialement présentée comme le rétablissement de la concurrence entre transport routier et ferroviaire, elle est maintenant la taxe à rendement élevé permettant d’améliorer le réseau routier.

Cette nouvelle taxe vient une fois de plus pénaliser un secteur dynamique, celui de l’agroalimentaire. Il va impacter les prix de l’alimentation, biens de première nécessité. Cette taxe va détériorer les comptes des entreprises de notre secteur de la fertilisation, renchérir fortement les coûts pour les produits agricoles et agroalimentaires.

Nos entreprises ont pourtant délibérément choisi la voie des transports écologiques, avec le transport fluvial et maritime en forte croissance avec plus de 30% des tonnages ; mais nos demandes pour un transport ferroviaire performant en France sont restées lettre morte et le transport ferroviaire continue de régresser, il représente moins de 10% des transports d’engrais et d’amendements.

Nous répétons notre opposition à cette « écotaxe » et exprimons notre solidarité avec les agriculteurs et la filière agroalimentaire.

Cet article vous a plu : partagez-le !

Ces articles peuvent également vous intéresser

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Haut