Les choix de Stéphane Le Foll pour la loi d’avenir

Par ce projet de loi qui sera présenté le 30 octobre en Conseil des ministres et examiné par l’Assemblée nationale en janvier prochain, Stéphane Le Foll veut placer l’agriculture française dans « la double performance économique et écologique ». Cette loi accompagne aussi la nouvelle PAC qui se mettra en place fin 2014 par des mesures nationales pour défendre les secteurs en crise et les exploitants les plus en difficultés afin de maintenir l’emploi. Le Ministre annonce qu’il veut aider les éleveurs, il demandera aux céréaliers d’accepter des baisses sur l’aide qu’ils reçoivent puisque l’enveloppe européenne est contrainte.

La France devrait choisir deux des modalités ouvertes au choix des états membres dans la PAC : la surprime accordée aux petits exploitants dont la surface est inférieure à la moyenne nationale (52 ha) et le couplage de certaines aides accordées à l’élevage allaitant à l’herbe, aux cultures de protéagineux et peut être aux légumineuses fourragères.

La loi d’avenir de Monsieur Le Foll succède à de nombreuses lois d’orientation voulus par ses prédécesseurs. Le projet doit être étudié en détail par l’UNIFA en concertation avec les organisations agricoles.

Cet article vous a plu : partagez-le !

Ces articles peuvent également vous intéresser

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Haut