Lutte contre le changement climatique : l’Europe très en pointe dans la désindustrialisation

La commission a présenté un projet de réforme du système de quotas de CO2 en Juillet, et ce projet arrive en discussion au Parlement européen.
Le système a normalement deux objectifs : l’incitation à la réduction des émissions et la lutte contre les fuites de carbone ; les fuites de carbone sont la conséquence d’une charge financière trop lourde pour les industries qui les obligent à fermer leurs usines en Europe. Leurs productions sont alors remplacées par des importations qui ne supportent pas les mêmes contraintes fiscales.
Le projet présenté est très déséquilibré entre ces deux objectifs, ne fixant comme seule priorité que la seule réduction des émissions. Les industries de la fertilisation, bien que les plus exposées à la concurrence internationale, ont pourtant un bilan très positif avec 87 % de réduction des émissions de protoxyde d’azote depuis 2006 !
La mise en application de ce projet signifierait la fin des investissements dans notre secteur et un déclin rapide de notre industrie en Europe, et une remise en cause de notre souveraineté alimentaire.

Cet article vous a plu : partagez-le !

Ces articles peuvent également vous intéresser

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Haut