Nitrates et environnement : où en est-on ?

La conférence environnementale s’est saisie du sujet de la pollution des eaux par les nitrates et le ministre de l’agriculture souhaite à nouveau règlementer ou taxer les seuls engrais azotés minéraux.

La situation de la présence de nitrates dans les eaux est loin d’être homogène. Vouloir régler le problème par une taxe unique pour l’ensemble du territoire est donc illusoire. Mais surtout, il faudrait rappeler que la situation n’a rien d’alarmant : 90% des mesures de nitrates indiquent un taux inférieur à la norme des 50mg/litre. Et l’Institut Français de l’Environnement précise que les teneurs en nitrates sont stables ou en baisse dans la majorité des cas.

La question des objectifs de la conférence environnementale se pose donc. Si elle souhaite poursuivre les efforts d’amélioration et encourager les progrès des agriculteurs dans la diminution de leur impact environnemental, la filière fertilisation est prête à participer à ce programme. Si, en revanche, elle veut trouver un bouc émissaire à des problèmes bien réels mais pour lesquels des progrès considérables ont été réalisés, alors elle se trompe de cible ! En décourageant des productions agricoles respectueuses de l’environnement et productrices de richesses et d’emplois, son action serait, à coup sûr, contreproductive.

Cet article vous a plu : partagez-le !

Ces articles peuvent également vous intéresser

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Haut