Progrès de l’indicateur du bilan d’azote en France

En 2010, le solde moyen du bilan d’azote en France s’établirait à 32 kg de N/ha dont 11 kg liés au dépôt atmosphérique d’azote sur les sols agricoles. Utilisé depuis 2001, l’outil Nopolu-Agri met en évidence une baisse de plus de 20% de ce solde liée à la diminution des engrais azotés sans impact sur la production agricole. Le surplus d’azote désigne un solde positif calculé par culture à l’échelle cantonale. Le calcul consistant à ne retenir que les surplus sans tenir compte des cultures ou prairies à solde négatif est contestable. En effet l’azote non récolté sous forme de protéines sur une culture n’est pas perdu vers les nappes, il peut tout à fait être retenu dans le sol, puis libéré à nouveau pour les besoins de la culture suivante. C’est d’ailleurs ce qui se passe lorsqu’on intercale une culture piège à nitrate entre deux cultures principales. Cette pratique est sans incidence sur le bilan et pourtant reconnu par l’INRA comme le moyen de diviser par deux les pertes par lessivage.

Le ministère de l’écologie précise d’ailleurs dans sa publication que l’addition des soldes positifs et négatifs par canton aboutirait à 23 kg de N/ha dont presque la moitié du au dépôt d’azote atmosphérique non maitrisé (ammoniac, oxydes d’azote ayant pour origine l’élevage et les transports). La carte des surplus cantonaux illustre l’impact de l’apport d’azote organique dans les régions d’élevage de l’Ouest comparé aux régions de grandes cultures avec un solde plus faible. Un plan de réduction des pertes d’ammoniac dans l’air dans les élevages et dans l’utilisation de formes d’engrais azotés adaptés peut contribuer à réduire ce solde dans les années à venir.

Cet article vous a plu : partagez-le !

Ces articles peuvent également vous intéresser

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Un commentaire pour “Progrès de l’indicateur du bilan d’azote en France

    • mask

      Bonjour, je m’appelle PELISSON Alexiane je suis en BTS productions animales au lycée agricole de Laval (53). J’aimerais savoir si dans le cadre de ma formation pour la projet COP 21 de notre classe, nous pouvons utiliser la carte pour le surplus d’azote en France.

Haut