La fertilisation est une partie importante de l’Agriculture raisonnée

Elle répond aux critères du développement durable, en prenant en compte de manière équilibrée les objectifs économiques de la production agricole, les attentes de la société et le respect de l’environnement.

L’UNIFA s’engage depuis plus de 20 ans dans le développement et la promotion de la fertilisation raisonnée. La fertilisation raisonnée a pour objectif de mieux nourrir les plantes en préservant l’environnement. Arriver à produire plus de grains et de protéines avec une unité d’azote permet aussi de réduire la quantité d’azote susceptible d’être perdue par volatilisation ou par lessivage.

Dans cette optique, l’UNIFA soutient les actions permettant d’ajuster plus précisément les apports d’éléments nutritifs aux besoins des plantes pour protéger l’environnement et participe activement aux travaux du COMIFER (Comité Français d’Etude et de Développement de la Fertilisation Raisonnée) et du CORPEN (Comité d’Orientation pour des Pratiques agricoles respectueuses de l’Environnement) sur la gestion de ces éléments au niveau de la parcelle, de l’exploitation et de l’environnement.

Par exemple : Plus d’efficacité, c’est plus d’azote minéral absorbé par la culture et plus de rendement pour la même quantité apportée. Au cours des dernières campagnes, la production des principales grandes cultures continue de progresser alors que les fournitures d’azote minéral aux sols ont diminué. L’efficacité des apports d’azote a ainsi progressé de 40% en presque 20 ans.

De même, les acteurs de la filière travaillent à la poursuite de l’utilisation des bonnes pratiques de fertilisation pour réduire les pertes de nitrates dans les eaux. De nouvelles opérations sur les choix d’azote sont actuellement en cours pour mieux maîtriser les émissions aux champs.

Cet article vous a plu : partagez-le !

Ces articles peuvent également vous intéresser

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Haut