La filière de la fertilisation est stratégique en tant que premier maillon dans la chaîne de production des aliments

L’objectif premier de l’industrie des fertilisants est de bien nourrir les plantes pour mieux nourrir les hommes. La nutrition végétale se fait sous la forme de produits variés et adaptés : engrais et amendements. L’industrie des fertilisants cherche depuis son origine à utiliser les meilleures sources d’éléments nutritifs disponibles et à les utiliser de façon la plus efficace possible. La fertilisation est la condition d’une agriculture durable. Elle apporte aux sols les éléments nutritifs qui sont retirés des champs par les récoltes et maintient leur fertilité.

Bien que l’image de la filière soit souvent associée à la production d’engrais minéraux, elle réunit des métiers divers et certaines entreprises investissent beaucoup pour valoriser les matières premières organiques.

La démographie mondiale croissant de façon exponentielle, la demande alimentaire et non alimentaire de production agricole va continuer sa tendance à l’augmentation. L’agriculture est donc appelée à produire plus, ou tout au moins en quantité suffisante pour nourrir les 6,5 milliards de personnes composant la population mondiale. Mais ceci ne se fera que très progressivement et les stocks de céréales au niveau mondial tombés à leur plus bas niveau depuis 30 ans avec seulement 15 % de la consommation annuelle à la fin de cette campagne, ne se reconstitueront pas à un niveau acceptable avant plusieurs années.
L’industrie de la fertilisation est appelée à fournir aux agriculteurs des fertilisants qui sont le premier moyen de production végétale.

Cet article vous a plu : partagez-le !

Ces articles peuvent également vous intéresser

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Haut