L’agriculture biologique est-elle réellement non polluante ?

Le gouvernement vient de faire voter la prolongation du crédit d’impôt en faveur de l’agriculture biologique qui est qualifiée de « mode de production agricole non polluant »!

Comme toute agriculture, l’agriculture biologique utilise des ressources: des terres agricoles, de l’eau et des fertilisants, engrais et amendements organiques notamment. En s’interdisant de nombreux produits chimiques mais aussi des produits résiduaires organiques urbains, elle doit faire face à des limites touchant la nutrition azotée et phosphatée des plantes ou le contrôle des mauvaises herbes et des maladies. Les rendements varient plus fortement avec les aléas climatiques allant jusqu’à l’échec de cultures dans des printemps humides comme en 2012.

Les ressources dont nous disposons en bonnes terres agricoles bien arrosées sont limitées à l’échelle d’un pays comme la France, de l’Europe et aussi du monde. A production égale en céréales, il faudrait au moins 50% de terres cultivées en plus en agriculture biologique. En d’autres termes, à chaque fois qu’on retire un hectare ’en agriculture raisonnée, il faut 1.5 hectare en agriculture biologique pour maintenir la production. A l’échelle de la France, l’objectif de 20% des surfaces en agriculture biologique se traduirait par la mise en culture de deux millions d’hectares supplémentaires à prendre sur la prairie ou la forêt ou plus probablement en délocalisant la production vers d’autres pays ou d’autres continents peu ou pas réglementés sur l’environnement. Après l’industrie, serait-ce au tour de l’agriculture de se délocaliser et de déplacer la pollution ailleurs ? La déforestation actuelle qu’entraine la mise en culture sur d’autres continents est responsable de 14% des émissions de gaz à effet de serre, alors que la forêt continue de croitre en Europe. Il y a de la place en France pour toutes les agricultures mais chacune doit jouer son rôle et participer au respect de l’environnement à une échelle locale et globale.

Cet article vous a plu : partagez-le !

Ces articles peuvent également vous intéresser

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Un commentaire pour “L’agriculture biologique est-elle réellement non polluante ?

Haut