Des besoins en engrais encore à couvrir

A fin février, le recul des livraisons s’est accentué dû aux interdictions de circulation et de navigation à la suite de la période de gel prolongé. Le retour des pluies éloigne le risque de sécheresse et redonne une meilleure perspective de production aux céréales. Deux tiers des surfaces de maïs restent à semer après les pluies particulièrement au Nord de la Loire.

La campagne 2011-2012 marquera un nouveau recul des livraisons en phosphore et en potassium. Les derniers besoins en azote des cultures devraient soutenir les livraisons d’engrais jusqu’au 30 juin.

Cet article vous a plu : partagez-le !

Ces articles peuvent également vous intéresser

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Haut