Prévision sectorielle pour l’industrie des engrais

Le regain de 3 % en volume pour 2013 se confirme, selon l’étude France Secteurs – Perspectives sectorielles Françaises de LCL. Le secteur bénéficiera d’un environnement économique favorable à l’usage des engrais.
 
La dernière parution de l’étude France secteur à mi-année confirme les prévisions établies dans le précédent numéro de janvier 2013 (cf. article du 14 février).

2013 aura connue une baisse légère des surfaces allouées aux céréales et au colza, celles-ci devraient toutefois rester proches de la moyenne des 5 dernières années.

Une hausse des livraisons d’engrais devrait être constatée pour 2013, grâce à l’augmentation du revenu agricole. Les prix bas de l’urée va libérer du pouvoir d’achat pour les autres types d’engrais.

La hausse des surfaces en maïs et tournesol devrait également bénéficier aux livraisons, même si les mauvaises conditions climatiques du printemps freinent cette perspective.

Le prix de l’ammoniac en Europe se stabilise sur les derniers mois (cf. graphique).


Aucun investissement de capacité n’est prévu.

Avec 3 % annoncés, le secteur des engrais est celui qui connait la plus forte prévision. L’agroalimentaire devrait connaitre une légère baisse de 0,7 %, ses industriels ne devant pas trouver les relais de croissances nécessaires à la reprise.

Faute d’une offre spot suffisante les prix du gaz en Europe devraient osciller autour des prix de contrats long terme.

L’ensemble des prévisions sont en ligne : http://entreprises.lcl.fr/Ressources/pdf/france-secteurs–juillet-2013.pdf.

Cet article vous a plu : partagez-le !

Ces articles peuvent également vous intéresser

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Haut